01 48 90 90 90

Améliorer la qualité de l'air intérieur avec une vmc

Améliorer la qualité de l'air intérieur avec une vmc

L'air intérieur des bâtiments est plus pollué que l’air extérieur. Le Ministère de la Transition Écologique estime que nous passons plus de 80% de notre temps dans les lieux clos. C’est pour cela que la qualité de l’air est devenue importante, notamment en raison de la crise sanitaire.

Pour combattre les polluants intérieurs, la priorité doit être donnée à la ventilation des bâtiments. Quels sont les gestes à avoir pour améliorer la qualité de l’air intérieur ?

Les causes de la mauvaise qualité de l’air intérieur


L’air intérieur que nous respirons, en fonction de sa qualité, est l’un des premiers éléments impactant notre santé de manière significative. L’air est souvent trop chargé en CO2 et contient toutes sortes de volatiles, poussières, pollens et allergènes. Ces polluants ont un effet néfaste sur notre santé.

C'est pour cela qu'il est important de garder une bonne qualité de l’air que nous respirons. Dans le cas contraire, les risques de développer des pathologies respiratoires augmentent de manière significatives.

Quelles sont les sources de pollution ?


Les polluants de l’air intérieur sont présents partout. Leurs origines sont diverses. Une qualité de l’air convenable est un réel enjeu sanitaire. Il est donc nécessaire de mieux identifier les sources de la pollution intérieure afin de limiter leurs provenances.

Voici une liste non exhaustive des différents types de polluants les plus présents dans nos bâtiments :
  • Les polluants biologiques. Ils proviennent d’une mauvaise ventilation ou d’équipements mal entretenus. A la suite de cela des êtres vivants (bactéries, virus, acariens) vont proliférer dans ces espaces clos.
  • Les polluants chimiques. Ils se retrouvent très souvent dans l’air intérieur tels que :
  • Les composés organiques volatils (COV) issus de nombreux matériaux comme la colle ou encore des produits d’entretien
  • Le monoxyde de carbone (CO) est un gaz dangereux pouvant être mortel résultant d’une combustion incomplète. Il se diffuse très rapidement dans l’environnement.
  • Le plomb est un métal toxique connu présent dans les bâtiments datant d’avant 1949.
  • L’exposition au radon ne fait également pas bon ménage avec notre santé. En effet, ce gaz radioactif, incolore et inodore provient essentiellement du sol. La concentration en radon dépend donc des caractéristiques du sol, du bâtiment et de sa ventilation.
  • La pénétration de l’air extérieur peut lui aussi impacter la qualité de l’air intérieur. Lorsque vous décidez d’aérer votre logement ou lieu de travail, évitez les heures de pointe où la pollution de l’air sera élevée.
  • Il existe d’autres sources de pollution de l’air comme l’humidité engendrant de la moisissure et donc le développement des acariens.

Les risques pour la santé


Toutes les substances présentées ci dessus avant ont un risque plus ou moins élevé pour la santé. La pollution intérieure peut, suivant les conditions d’exposition, l’utilisation qui en est faite et notre état de santé, plus ou moins affecté notre organisme.

La qualité de l’air est un enjeu sanitaire publique. La pollution de l’air peut avoir des conséquences immédiates ou à long terme. Elle entraîne des pathologies respiratoires, cardio-vasculaires, du système reproducteur ainsi que d’autres pathologies tels que des irritations oculaires, maux de tête ou l’affectation du système nerveux. Plus de 20 000 décès prématurés par an sont directement liés à la qualité de l’air.

Les solutions pour améliorer la qualité de l’air intérieur


Au niveau national, des réglementations axées sur la santé et l’environnement ont été mises en vigueur depuis une dizaine d'années. Des plans visant à réduire les émissions atmosphériques polluantes ont été mis en place. À ces actions, s’ajoutent des mesures visant à développer un urbanisme favorable à la santé.

À notre échelle, nous pouvons nous aussi adopter quelques gestes pour un environnement plus sain :
  • Aérer quotidiennement, c’est un geste simple mais essentiel pour améliorer l’air intérieur. Les recommandations sont de minimum 15 minutes matin et soir pour un renouvellement de l’air efficace. Cela évitera également la formation d’humidité engendrant de la moisissure.
  • Ne pas surchauffer un intérieur et le chauffer de manière homogène en utilisant un système efficace. Il est aussi impératif de vérifier de manière régulière un bon fonctionnement des équipements de chauffage et de production d’eau chaude. L’entretien des bouches d’aération et des équipements de combustion sont également recommandés dans le but de diminuer voire stopper la diffusion de produits nocifs dans les pièces.
  • Choisir des produits plus respectueux de la santé et de l’environnement. La majorité des produits d’entretien, de bricolage ou de construction diffusent des composés organiques volatiles, des substances corrosives et irritantes dangereuses pour notre santé. Nous vous conseillons donc de privilégier des produits naturels et limiter les produits contenant du parfum de synthèse.


La pose d'une vmc


Pour assurer un renouvellement de l’air efficace au sein de votre foyer, vous pouvez optez pour une VMC simple flux ou double flux. Cette solution vous permet une circulation de l’air constante contrairement à l’aération. En installant une ventilation mécanique contrôlée vous améliorez la qualité de l’air intérieur et cela sera bénéfique pour votre santé.

En effet, une bonne ventilation va permettre d’extraire l’air vicié et d’apporter de l’air sain dans les pièces du bâtiment. Ce renouvellement de l’air va permettre de lutter contre l’humidité, la pollution et maîtriser les pertes de chaleur. Pour ce type de système, la VMC simple flux et double flux sont deux solutions qui s’offrent à vous

La VMC SIMPLE FLUX


Le principe de la VMC simple flux est d’aspirer en permanence l’air usé dans les pièces humides à savoir la salle de bain, la cuisine, les WC, la buanderie et de manières générales toutes les pièces où se trouve un point d’eau. Elle permet également de faire pénétrer l’air neuf dans les pièces de vie des entrées d’air.

La VMC DOUBLE FLUX


La VMC double flux a une particularité en plus que la VMC simple flux n’a pas. Elle reprend le même principe que le système de ventilation simple flux en ajoutant une entrée d’air à bonne température. De plus, elle contribue à limiter la prolifération d’allergènes et d’autres bactéries tout en assurant un bâtiment sain aux occupants.

0 commentaires

Laisser un commentaire

Site web BAT Energie Copyright 2021 | Tous droits réservés.