Bat Energie

BAT Energie

Rénovation énergétique en 2024: Les changements à venir

Rénovation énergétique en 2024: les changements à venir

 

 

Améliorations du coté de MaPrimeRénov’

Les changements dans la rénovation énergétique en 2024 sont nombreux, d’ailleurs, on peut le constater du coté de MaPrimeRénov.

MaPrimeRénov’ est une aide financière émanant de l’Agence nationale de l’habitat qui offre aux propriétaires, bailleurs et occupants, ainsi qu’aux syndicats de copropriétaires, la possibilité de financer des travaux de rénovation énergétique.

Ensuite, l’aide financière MaPrimeRénov’ évolue en 2024 en vue de continuer à inciter à la réduction des émissions de gaz à effet de serre. De plus, il existe 5 millions de maisons et logements qui sont des passoires thermiques et cela représente un véritable enjeu écologique.

L’objectif du Ministère de la Transition Ecologique est d’atteindre 200 000 rénovations énergétiques globales en 2024.

Les deux axes sur lesquels va se centrer MaPrimeRénov’ sont :

  • La décarbonation
  • La rénovation d’ampleur

 

Par ailleurs, le budget, cette année augmente de 1.6 milliard d’euros.

D’ailleurs, cette augmentation souligne l’intérêt pour le Gouvernement de mettre l’accent sur les travaux d’ampleur.

Les propriétaires seront contraints de s’engager dans des travaux d’ampleur en vue de lutter contre les passoires thermiques.

 

 

Les axes importants de MaPrimeRénov’

 

Rénovation énergétique en 2024

 

 

  • MaPrimeRénov’ Rénovation d’ampleur :

 

Cette aide fusionne les dispositifs antérieurs pour un parcours plus cohérent, soutenant un éventail plus large de projets de rénovation.

Cette aide vise la performance énergétique. De plus le recours à un accompagnateur agréé demeure obligatoire pour les travaux d’ampleur.

En revanche, il sera possible d’obtenir des subventions pour financer en partie la prestation payante Mon Accompagnateur Rénov’, en fonction de la situation financière des ménages.

En ce qui concerne le « parcours accompagné », MaPrimeRénov’ sera désormais en mesure de financer les travaux de rénovation les plus efficaces, jusqu’à 70 000 €.

Pour les ménages aux revenus très modestes, le taux de prise en charge financière pourra même aller jusqu’à 90 %. Pour être éligible à cette aide, les travaux doivent au moins permettre le saut de deux classes énergétiques.

 

  •  Décarbonation du chauffage :

 

Une nouvelle approche cible spécifiquement la réduction des émissions de CO2, soulignant l’importance de passer aux énergies renouvelables.

Cet axe vise l’efficacité énergétique en ayant recours à des petits bouquets de travaux, ou l’installation d’un système de chauffage décarboné.

L’aide « MaPrimeRénov’ Décarbonation » concerne les ménages à revenus moyens et modestes.

De plus, afin de guider au mieux les ménages vers le meilleur choix de travaux, ils devront effectuer un diagnostic de performance énergétique.

Pour les ménages aux revenus modestes et intermédiaires, les aides à l’installation de PAC air/eau et géothermiques augmenteront de 1 000 à 2 000 €.

Suite aux changements prévus par MaPrimeRénov’, certains propriétaires de passoirs thermiques, vont devoir se diriger vers des travaux d’ampleurs, car les propriétaires de passoires thermiques ne pourront plus bénéficier de MaPrimeRénov’ pour bénéficier d’un geste de travaux seul.

 

 

 

Les changements à venir dans la rénovation énergétique en 2024 avec MaPrimRénov’

 

 

mpr réno globale

 

 

    • MaPrimeRenov’ Copropriété

    Pour atteindre l’objectif de 80 000 logements rénovés en 2024, MaPrimeRénov’ Copropriétés sera renforcée. En effet, le budget MaPrimeRénov’ lui accorde un milliard d’euros.

    Les barèmes sont revalorisés avec un gain énergétique minimum de 35 %. De plus, le taux de financement sera de 30 % d’un plafond de travaux de 25 000 € / logement avec un gain énergétique supérieur à 50 %,

Le taux de financement sera de 45 % d’un plafond de travaux de 25 000 € / logement. Ces taux augmenteront encore de 10 % si l’immeuble n’est plus un puits de chaleur.

 

  • MaPrimeAdapt’

 L’année 2024 sera également marquée par l’introduction de nouvelles aides ménagères, telles que MaPrimeAdapt’ et Ma Prime Logement Décent, dès le 1er janvier.

MaPrimeAdapt a été conçu pour accélérer l’adaptation des logements aux personnes âgées et leur permettre de vivre plus longtemps chez elles.

Dans les dix prochaines années, le gouvernement prévoit d’adapter 680 000 logements.

 

  • Ma Prime Logement Décent

La nouvelle assistance Ma Prime Logement Décent doit permettre d’améliorer le financement des travaux lourds. Elle est spécialement dédiée à la remise en état des logements indignes et très dégradés.

En outre, l’accent sera également mis sur l’efficacité énergétique de ces logements.

 

 Autres évolutions à venir dans le domaine de la rénovation énergétique en 2024

 

  • Revalorisation des CEE pour les rénovations globales en logement individuel 

 

Coup de pouce réno

 

  L’Anah va revaloriser les CEE pour les rénovations complètes de logements individuels. Les ménages souhaitant effectuer une rénovation importante pourront demander une aide unique auprès de l’Anah en utilisant le « parcours accompagné ». Dès le 1er janvier 2024, les aides CEE s’intègrent directement dans le montant MaPrimeRénov’.

 

 

  • Diagnostic de Performance Énergétique obligatoire

Rénovation énergétique en 2024

 

Les copropriétés doivent réaliser un Diagnostic de Performance Énergétique collectif, conformément à la Loi Climat et Résilience d’août 2021.

De surcroit, ce diagnostic concerne d’abord les copropriétés de plus de 200 lots dès 2024, puis celles de 50 à 200 lots en 2025, et enfin celles de moins de 50 lots en 2026.

Ce DPE offre des recommandations pour améliorer la performance énergétique des immeubles. Les coûts varient entre 1000 et 4000 €.

 

  • Nouvelle subvention pour thermostats connectés

Thermostat

 

L’État propose une aide pour l’achat de nouveaux boutons de radiateurs connectés, adaptés au chauffage individuel.

En outre, cette aide, est variable selon la taille du logement. Elle contribue à l’acquisition de boutons programmables et contrôlables à distance via smartphone.

De plus, elle permet la gestion du chauffage pièce par pièce. La subvention s’échelonne de 260 € pour les petites surfaces à 624 € pour les logements de 130 m² ou plus.

 

  • La fin des aides CEE pour les chaudières à gaz

Rénovation énergétique en 2024

Retrait des aides du CEE pour les chaudières. Cette décision met en avant la volonté du gouvernement de mettre fin aux subventions pour l’installation de chauffage fonctionnant aux énergies fossiles.

Conseils & Actus sur l'isolation des combles

Vous souhaitez plus d’informations sur l’isolation des combles?
Retrouvez, ci-dessous, nos derniers articles sur le sujet.
  • Aides & subventions
  • chauffage
  • conseils
  • isolation
  • Panneaux solaires
  • Uncategorized
  • ventilation
Led's extérieure

février 14, 2024/

C’est quoi des LED’s  ? La technologie LED, qui signifie « Light Emitting Diode » en anglais, est une technologie d’éclairage qui…

Découvrir le magazine

End of Content.

Rénovation globale