Quelles étapes pour la pose d’un chauffe-eau thermodynamique ?

Partager:
Quelles étapes pour la pose d’un chauffe-eau thermodynamique ?

La production d’eau chaude sanitaire est le deuxième poste des dépenses énergétiques d’une habitation après le chauffage. 12% de l’énergie consommée concerne la fabrication d’eau chaude. Le ballon thermodynamique peut vous permettre de réduire vos factures d’énergie car il est une solution économique tout en s’adaptant à vos besoins. Mais quelles sont les étapes pour l’installation de ce type de ballon ? 

Qu’est ce qu’un chauffe-eau thermodynamique (CET) ?

Un ballon thermodynamique peut convenir à tous types de logement. C’est une solution pour produire de l’eau chaude sanitaire tout en permettant de réaliser des économies et en respectant l’environnement. Le ballon s’adapte à vos besoins. 

Il fonctionne grâce à l'utilisation d’énergie gratuite présente dans l'air. Il chauffe l’eau selon le principe de l’aérothermie similaire à celui une pompe à chaleur. 

Différents types de ballon :

  • Sur air ambiant 

Il va capter les calories présentes dans l’air ambiant et se servir de cette énergie pour chauffer l’eau sanitaire. La PAC est directement intégrée au ballon et le système puise les calories dans la pièce ou il se trouve. L’installation fonctionne très bien pour des températures allant de -5°C à 43°C variable en fonction du fluide frigorigène. Lorsque la température est trop haute ou trop basse, une résistance prend le relais pour produire l’eau chaude nécessaire au logement.

  • Sur air extérieur (split)

Ce type de ballon est séparé en deux parties : le chauffe-eau installé dans l’habitation et la pompe à chaleur situé à l’extérieur. Les calories captées en air extérieur sont transférées via une gaine de la PAC au ballon. L’air froid est ensuite conduit à l’extérieur dans une seconde gaine pour ne pas baisser la température du système.

  • Sur air extrait 

Ce type d’appareil nécessite obligatoirement une VMC car le ballon est raccordé à la ventilation. Afin d’assurer la production d’eau chaude, le système exploite les calories présentent dans l’air vicié de votre logement. Lorsque l’air de la VMC se renouvelle, l’air n’est pas rejeté directement dehors, en effet, la pompe à chaleur se charge de récupérer l’énergie stagnante

Comment installer un ballon thermodynamique ?

Le CET nécessite quelques conditions avant l’installation même s’il est facilement adaptable. Le logement doit disposer d’une pièce de 20m3 de préférence dans une cave, un garage et une buanderie. Si vous ne disposez pas d’une pièce suffisamment grande vous pouvez raccorder le système à une gaine qui exploite la chaleur d’une pièce adjacente.

Pour être sûre de la qualité de la prestation, il vaut mieux faire appel à un professionnel RGE. De plus, vérifiez les références de l’installateur et optez pour un ballon thermodynamique certifié “NF Performance Chauffe-eau thermodynamique”. L’installation prend environ deux jours. Ensuite le professionnel est le mieux qualifié pour répondre à vos besoins d’eau chaude sanitaire en dimensionnant parfaitement le ballon. Avec un CET mal dimensionné, vous risquez de surconsommer et donc de ne faire aucun retour sur investissement.

Pourquoi opter pour un CET ? 

Un équipement économique 

Le ballon thermodynamique est un réel investissement pour générer des économies tout au long de l’année sur vos factures d’énergie. Le retour sur investissement de ce système performant avec une durée de vie d’environ 20 ans est rapide.

Un appareil écologique

Le chauffe-eau thermodynamique utilise une énergie renouvelable et inépuisable qui est l’air présente dans les pièces de votre maison ou à l’extérieur. Ensuite ce type de ballon consomme moins que d’autres systèmes au gaz ou à l’électrique tout en restant aussi performant.

Rapidité de l’installation

Cet appareil économique et écologique est rapide à installer, soit en moyenne 2 jours par des professionnels qualifiés.

Respect des normes 

Le ballon thermodynamique respecte les normes RT 2012 et RE 2020 en vigueur. 

L’éligibilité aux aides

L’installation par des ouvriers certifiés RGE est éligible aux aides financières pour la transition énergétique. 

Quelques inconvénients

Les seuls inconvénients du CET est qu’il peut être un peu encombrant et il faut prévoir de le mettre à l’écart des pièces de vie pour ne pas entendre les nuisances sonores qu’il peut émettre. 

Combien coûte l’installation de cet appareil ? 

Le prix de l’installation dépend principalement de deux facteurs : du modèle choisi et de la difficulté de l’intervention. Il faut compter environ 3 500€ pour l’achat et l’installation du ballon thermodynamique performant et de qualité. Le prix va aussi dépendre de la puissance, la performance (COP) et la gamme du CET. Investir dans un tel appareil est bénéfique et très rentable sur le long terme. De plus, de nombreuses aides sont disponibles pour alléger le coût de cette installation.

Simuler mes aides
 

Les étapes pour la pose d’un chauffe-eau thermodynamique

Découvrez les étapes à suivre pour l’installation de votre ballon thermodynamique :

Etape 1 : Choisir un emplacement 

Comme nous avons pu le voir précédemment le CET nécessite quelques spécificités d’aménagement. L’emplacement dépend principalement du type de système choisi. Mais généralement, l’appareil est placé dans une pièce isolée non chuaffée

Etape 2 : L’installation du chauffe-eau 

Déposez votre ballon en orientant les sorties hydrauliques et d’alimentation en direction des raccordements disponibles dans la pièce. Vérifiez que votre appareil est bien droit à l’aide d’un niveau à bulle avant de le fixer au sol avec la patte de fixation prévue à cet effet. 

Etape 3 : Branchez l’eau à l’installation

Raccordez la sortie d’eau chaude du ballon au réseau domestique à l’aide d’un flexible. Selon les types de canalisations, il faut raccorder ou installer l’arrivée d’eau froide sur un groupe de sécurité se situant entre le ballon et la canalisation.  

Etape 4 : Le raccordement électrique 

Le raccordement électrique se fait de la même manière que pour un ballon classique, mais sans le contacteur heures pleines et creuses car le CET fonctionne en permanence.

Etape 5 : La prise d’air

Préférez des conduits rigides et isolés. Veillez à ce qu’ils soient le plus courts possible avec un minimum d’écart de 10 cm entre le mur et l’appareil et 40 par rapport au plafond. Votre tableau électrique doit impérativement contenir une ligne et un disjoncteur dédiés à l’alimentation de votre ballon.  

Etape 6 : La programmation 

Lorsque vous avez terminé l’installation de votre chauffe-eau thermodynamique, il ne reste juste qu'à ajuster les paramètres de fonctionnement en fonction de vos besoins. 

Les aides pour l’installation d’un CET

Afin de réduire les coûts de votre projet, plusieurs aides ont été mises en place par l’Etat à condition que les travaux soient réalisés par un artisan qualifié RGE tel que Bat Energie. Les aides disponibles pour un ballon thermodynamique sont les suivantes :

MaPrimeRénov’

Cette prime à la rénovation énergétique est calculée en fonction de vos revenus. Elle peut être accordée à hauteur de 1 200€ maximum. 

Le certificat d'économie d’énergie (CEE)

Les CEE ne sont pas soumis à des conditions de ressources pour vous être attribuées. Elle est versée par les fournisseurs d’énergie pour un montant de 67€ jusqu’à 185€. L’aide est cumulable avec MaPrimeRénov’. 

L’éco prêt à taux zéro

Ce type de prêt vous permet de financer votre reste à charge à taux zéro. Il n’exige pas de conditions de ressources donc tout propriétaire ou copropriétaire peut en bénéficier. Le montant accordé dépend des travaux finances. Il peut atteindre 50 000€ et doit être remboursé en 20 ans maximum.

La TVA réduit à 5,5%

La TVA à taux réduit s’applique directement sur la facture de votre artisan RGE. Elle est éligible pour l’ensemble des travaux d’amélioration de la qualité énergétique.

Simuler mes aides
 

Pour résumer

La pose d’un ballon thermodynamique est relativement aisé pour un professionnel qui sait faire face aux particularités techniques présentes dans votre logement. L’intervention de l’artisan prend environ 2 jours pour un coût qui peut être allégé grâce aux aides disponibles. Vous pouvez vous lancer dans l’aventure mais son installation n’est pas aussi simple que celle d’un cumulus classique. 

Partager:
0 commentaires

Dans le même thème

Tout voir

Recevez les dernières actualités de la rénovation énergétique

Inscrivez-vous à notre newsletter