Un projet d'isolation ITE réussi

Partager:
Un projet d'isolation ITE réussi

Vous souhaitez gagner en confort thermique sans perdre de surface habitable ? L'isolation thermique par l'extérieur (ITE) est une méthode d’isolation qui est de plus en plus utilisée en France. En effet, cette technique d'isolation est très performante. Elle permet de supprimer les ponts thermiques et d'obtenir une meilleure inertie thermique pour votre logement.

Pourquoi se lancer dans un tel projet ? Comment réaliser une isolation thermique des murs par l'extérieur ? Comment la financer ? Nous répondons à toutes vos questions dans cet article.

Qu’est-ce que l’isolation par l’extérieur ?

Une maison mal isolée ne retient pas la chaleur à l'intérieur du logement. Après le toit, les murs représentent la deuxième cause de pertes thermiques. En effet, 25% des pertes thermiques d'un logement s'effectuent par les murs.

L’isolation thermique des murs extérieurs, aussi appelée ITE, consiste à envelopper son habitation d’une couche isolante sur les murs extérieurs du logement. Cette opération augmente les performances thermiques de l'habitation. Grâce à ce type d’isolation, vous verrez votre isolation thermique et phonique améliorée. Elle permet donc de faire de grandes économies d’énergie en diminuant vos dépenses de chauffage.

Avantages et inconvénients de l'ITE

L’ITE présente de nombreux avantages. Tout d'abord, une telle isolation permet de gagner un confort thermique et phonique optimale tout au long de l'année. Avec l'ITE, vous gardez une température intérieure stable et homogène en hiver comme en été.

Le système d’ite rempli, voir dépasse, les critères d’exigences des réglementations thermiques quand elle est bien mise en œuvre. Les différentes couches isolantes protègent l’intérieur du bruit extérieur et assure une excellente étanchéité à l’air.

En éliminant une grande partie des ponts thermiques du logement, l'ITE permet de réaliser d'importantes économies d'énergie. En effet, le système de chauffage n'a plus besoin de compenser la perte de chaleur dû au manque d’isolation de façade. Contrairement à une isolation par l'intérieur, l'ITE ne réduit pas l'espace habitable de votre logement.

Comme tout système d’isolation, l’ITE comporte des inconvénients. La première contrainte est l’obligation de déclaration des travaux ou l'obtention d’un permis de construire en cas de modification de l’aspect de votre habitation. Renseignez-vous auprès de votre commune des différentes réglementations sur certaines finitions de ravalement de façade.

L’appel à un professionnel pourrait également vous freiner. Cependant, des aides sont actuellement disponibles pour vous soulager dans vos dépenses de transition énergétique.

L’inconvénient majeur est le débordement sur l’extérieur. En effet, la structure mise en place crée une sur-épaisseur des murs qui peut conduire à une perte de luminosité. Elle nécessitera peut-être de prévoir une avancée supplémentaire si vos débords de toit sont peu étendus ainsi qu’une redimension des gouttières et des systèmes de fermeture des volets battants.

Isolation des murs extérieurs

Mise en oeuvre de l’ITE

L'ITE s’adapte tout aussi bien à un logement individuel que collectif. Il existe différentes techniques d’isolation thermique par l’extérieur. Seul un professionnel est en mesure d’identifier quelle technique d’isolation appliquer.

L’ITE se compose de plusieurs couches avec des fonctions spécifiques à chacune d’entre elles. Deux techniques peuvent être utilisées pour réaliser une isolation thermique par l'extérieur : l'isolation sous enduit ou sous bardage.

ITE sous enduit

Ce procédé consiste à fixer une couche d’isolant thermique sur le mur extérieur existant puis de le recouvrir d’une couche de finition. L’isolation sous enduit est facile à poser pour un professionnel agréé. Trois méthodes de pose sous enduit sont possibles :

  • La pose collée. Elle consiste à coller l’isolant directement sur le mur extérieur à l’aide d’un mortier-colle. C’est la technique la plus courante et la plus simple à mettre en place.
  • La pose calée-chevillée est plus technique que la pose collée. La fixation sur la paroi se réalise en deux étapes. Tout d’abord, le professionnel pose les panneaux isolants à l’aide de mortier-colle. Ensuite, il procède à la fixation de l'isolant à l’aide de cheville à frapper ou à visser.
  • La pose par fixation mécanique est la méthode d’isolation sous enduit qui nécessite le niveau d’expertise le plus élevé. Cette pose est compatible uniquement avec les plaques de polystyrène expansé blanc (PSE). Elle consiste à encadrer les panneaux de rails en PVC sur le mur existant.

ITE sous bardage

Le système d’isolation sous bardage consiste à recouvrir le bâtiment d’un manteau isolant. L’isolation thermique est composée d’une ossature bois ou métallique. Une à deux couches sont insérées à l’intérieur de cette structure.

Bien choisir son isolant lors d’une isolation thermique par l’extérieur

Différents matériaux sont proposés sur le marché avec des spécificités pour chacun d'entre eux. Le choix de l’isolant dépend dans un premier temps de vos attentes mais aussi des caractéristiques de votre habitation.

Avant de choisir votre isolant, vous devez déterminer vos besoins avec un professionnel qui pourra vous conseiller. Les solutions pour isoler par l’extérieur :

  • Le polystyrène expansé (PSE) est l’isolant le plus répandu et le plus économique.
  • La laine de roche quant à elle est ignifuge
  • La mousse résolique est l’isolant le plus performant. Il offre la plus grande résistance thermique.
  • Les isolants biosourcés offrent une solution naturelle tout aussi efficace que les autres isolants.
  • Les panneaux de fibres de bois améliorent les performances thermiques en vous aidant à réduire votre consommation d’énergie.

Estimer le coût de la pose de l’isolant

Le coût de l’isolant par l’extérieur est variable. Plusieurs facteurs sont à prendre en compte tels que la taille du bâtiment à isoler, l’état des murs avant la pose, le nombre d’ouvertures, l’isolant choisi, la technique de l’ITE ou encore le matériau du parement.

La pose sous enduit est comprise entre 120 à 180€ alors que la pose sous bardage est un peu plus coûteuse. Son prix se situe de 160 à 230€.

Un projet ITE représente un investissement. Pour vous aider à financer vos travaux de rénovation énergétique, des aides sont accordées. Malgré un coût plus élevé que l’isolation par l’intérieur, l’ITE est considérée comme plus efficace. C’est pourquoi, les aides à la transition énergétique sont plus élevées que pour l’isolation extérieure.

Le financement de l'ITE

L'ITE est éligible au dispositif des CEE (Certificat d’Economies d’Energie). Cette aide financière est accessible à tous. Le montant de la prime dépend du projet souhaité, du lieu où vous vivez et des ressources de votre foyer. Les CEE peuvent atteindre 37€/m2 pour les ménages à revenus très modestes.

Certaines conditions doivent néanmoins être respectées telles que la présence d'un enduit final. En effet, celui-ci doit être absolument présent, ainsi que le parement de protection. Ces conditions vous permettent d’obtenir une meilleure tenue dans le temps des travaux et des performances énergétiques plus grande.

Depuis le 1er janvier 2020, MaPrimeRénov est accessible à tous les ménages. Cette prime est cumulable avec le dispositif CEE. Le montant accordé varie en fonction de votre niveau de revenus. Il peut s’élever jusqu’à 75€/m2. La surface de murs à isoler ne devra pas dépasser 100 m2 afin de rentrer dans les conditions de MaPrimeRénov. Cette aide est versée après les travaux.

Afin de vous accompagner dans votre projet d’isolation thermique extérieur, n'hésitez pas à contacter un conseiller Bat Energie.

 

Partager:
0 commentaires

Derniers articles

Recevez les dernieres actualités

Inscrivez-vous à notre newsletter